PARTAGER
https://www.martinique.franceantilles.fr/images/2020/08/01/557981_10140813_330x170.png

Une semaine interminable. Des proches suspendus à leurs téléphones guettant le moindre appel, le moindre message qui pourraient leur permettre de retrouver Emma Claude Miré. L’homme de 79 ans qui vit à Ravine-Vilaine à Fort-de-France a disparu depuis dimanche dernier, aux environs de 5 heures du matin. Son véhicule a été retrouvé non verrouillé, embourbé et vide d’occupant, à Saint-Joseph, au chemin Rosière 1 (chemin situé à droite juste après le premier gué). La voiture était dans une petite pente, au niveau du pont.

Selon un témoignage rapporté par la famille, il a été vu le lundi 27 juillet au Lamentin, aux environs du rond-point de Brasserie Lorraine, et n’est pas localisable depuis.

Retraité des finances publiques, Monsieur Miré est décrit par ses enfants comme un homme discret, en bonne santé, n’ayant pas été diagnostiqué atteint de la maladie d’Alzheimer, et qui n’a aucune tendance suicidaire.

Le soir de sa disparition, le septuagénaire avait quitté le domicile de son amie résidant à Roches Carrées, au Lamentin, pour regagner son domicile situé à Ravine Vilaine. 

Domicile qu’il n’a pas regagné depuis bientôt une semaine.

«  Il se serait énervé dans la soirée peut-être que cela aurait pu créer une désorientation » s’interroge sa fille qui, depuis dimanche, ne cesse de chercher son père.

« On ne comprend pas ce qu’il faisait à Saint-Joseph. Nous n’y connaissons personne, ce n’est pas non plus sa route ».

Des battues organisées tout au long du week-end

Très inquiète, sa famille a décidé en plus de l’avis de recherche placardé dans les grandes surfaces, les stations… et des moyens mis en place par la gendarmerie de Saint-Joseph, d’organiser des battues à Saint-Joseph et du côté de Roches Carrées pour le retrouver.

« Nous craignons pour sa santé, sa survie. Où dort-il ? Que mange-t-il ? Que boit-il ? Est-il tombé ? On a essayé de localiser son téléphone, mais sans succès ».

Pour retrouver Emma Claude Miré, sa famille lance un appel aux guides de randonnées, randonneurs expérimentés… afin qu’ils leur portent leur aide pour descendre les battues.

Durant tout le week-end, les proches ne cesseront de ratisser chaque recoin de Rosière et de Roches Carrées, avec l’espoir qu’il soit sain et sauf.

Lors de sa disparition, Emma Claude Miré portait des lunettes de vue avec une monture marron foncé, une chemise fleurie beige, un pantalon beige et des chaussures marron. Il avait également avec lui un sac cabas à dominante rouge.

Sa famille, très inquiète pour sa santé et sa survie, demande de contacter rapidement les numéros suivants pour toutes informations utiles : 0690.30.58.10, 0637.95.06.48 ou le 0769.40.47.69.

En cas de découverte, merci d’aviser la gendarmerie de Saint-Joseph au 0596.57.33.37 ou au 17.