PARTAGER
Tournage à Rivière-Salée

Le lundi 25 novembre et jeudi 28 novembre, l’équipe du film « Zépon » de Gilles ELIE-DIT-COSAQUE sera à Petit-Bourg, Rivière-Salée, pour poursuivre le tournage du premier long-métrage de ce réalisateur martiniquais.

Notre ville a été choisie pour plusieurs scènes du film, en intérieur et en extérieur.
Ces séquences seront tournées sans perturbations sur la circulation dans le bourg. 
La ville et la production vous remercient de votre accueil.

Bio-filmo-graphie du réalisateur Gilles ELIE-DIT-COSAQUE

Zépon

Zépon est un conte qui se situe dans la Martinique de nos jours dans l’univers des combats de coqs, élément fort de la culture créole. Il pourrait être résumé en une ligne : A la suite d’un pari un homme joue son unique fille sur un combat de coq. »Zépons » cela veut dire éperon en créole. C’est ce que l’on rajoute par dessus les ergots des coqs lors des combats. C’est une expression que l’on peut entendre en début de rencontre… comme on entend « Boxe » au début d’un match de boxe.

Zetwal

Zétwal [ Teaser ] from La Maison Garage on Vimeo.

Au milieu des années 70, dans une Martinique empêtrée dans des problèmes sociaux, un homme, Robert Saint-Rose, grand admirateur d’Aimé Césaire, met sur pied un projet insensé : être le premier français dans l’espace.
Conviant responsables politiques, scientifiques, personnalités de l’époque, sans oublier, bien sûr, des proches de Robert Saint-Rose, Zétwal, retrace cette extraordinaire aventure. Et compose en fin de compte le portrait d’un homme, d’un rêve, d’une société.

Nous irons voir Pelée sans payer

Nous irons voir Pelé sans payer [Teaser] from La Maison Garage on Vimeo.

Après “Ma grena et moi”, “Outre-mer Outre-tombe”, “Zétwal” et “La liste des courses » voilà « Nous irons voir pelé sans payer ».
En janvier 1971 le Santos FC, le mythique club de foot de São Paulo avec à sa tête le non moins mythique “roi Pelé” débarque en Martinique afin de disputer un match contre les meilleurs joueurs locaux. La belle affiche a un prix, le cout du billet est multiplié par 10 mettant l’événement hors de portée de la plupart des Martiniquais.
Un groupe d’extrême gauche fraichement constitué baptisé “Groupe d’Action Prolétarien (GAP)”, qui puise ses influences chez Mao et Frantz Fanon, voit là l’occasion d’un premier coup d’éclat politique. tout est bon pour la révolution. Ils mettent en branle un mouvement dont le mot d’ordre sera “Nous irons voir Pelé sans payer”.
Et pendant que l’équipe martiniquaise s’entraine la campagne s’organise. Grèves, tracts, graffitis, manifestations à Fort de France , le mouvement prend de l’ampleur… Les autorités s’inquiètent, et à la va-vite est alors organisé la retransmission télé en direct du match. Une première en Outremer.
Mais qu’importe la transmission télé prévue, les plus acharnés persistent. Ils iront voir Pelé sans payer !

Gilles ELIE-DIT-COSAQUE (Photo Enquete Prod)

Réalisateur, photographe et graphiste Gilles Elie dit Cosaque fait ses premiers pas en agence de pub. Il enchaîne la réalisation de publicités, de génériques, notamment pour MTV, ainsi que des clips et des court-métrages avant de fonder en 2003 la maison de production « La maison garage ». Dès 2000, il entame une série de films courts « Kamo », diffusés sur RFO et Voyages. S’ensuit « Ma grena’ et moi », film documentaire accompagné d’un livre et d’une exposition photo. Il participe également à la réalisation du magazine littéraire de RFO, « Tropismes » et réalise en 2006 « Outre-mer outre-tombe », un documentaire sur les veillées mortuaires aux Antilles. Son dernier film, « Zetwal » (lauréat des Etoiles de la SCAM 2009) retrace l’histoire de Robert Saint-Rose et sera présenté en compétition au Festival du Film insulaire.

Source France Culture

L’article Tournage cinéma à Petit-Bourg, lundi 25 et jeudi 28 novembre 2019. est apparu en premier sur Mairie de Rivière-Salée.