PARTAGER

En Martinique, la forêt tient une place prépondérante dans les activités écotouristiques. La faune est gorgée de merveilles qu’il vous tardera de découvrir. Une multitude de collines luxuriantes et de sentiers vous attendent pour randonnées inédites. 

Pour renouer avec la nature l’ile de la Martinique est sans doute la destination idéale. Les variétés de fleurs sont multiples et oscillent de la plus dense forêt tropicale à une forêt sèche sur 40 600 hectares. La région est dotée d’un relief accidenté par les fortes activités volcaniques survenues il y a plusieurs millions d’années. La végétation s’est développée par la suite sur l’ensemble de l’ile, formant un paysage assez contrasté.

La forêt tropicale

La forêt tropicale est le milieu le mieux représenté de l’ile. Elle se situe au centre de la Martinique et se prolonge du Nord vers le Sud. Au Nord de l’ile la température est plus basse, la végétation est donc conditionnée par une humidité constente. (Environ 2500 mm d’eau / chaque année).

Lors de vos randonnées en montagne vous pourrez découvrir ce que renferme cette nature préservée. Ici règne une véritable sérénité, un paysage luxuriant et boisé évolue loin des terres urbaines. Des arbres robustes, buttes isolées, fleurs sauvages dominent fièrement le nord de la Martinique. Des spécimens comme Le Gommier blanc, Bois rivière, Magnolia ou le Miconia peuvent atteindre plus de 20 mètres de haut. Ils font la fierté de notre biodiversité car la plus part sont endémiques.

Quelques excursions au Nord de la Martinique:

  • Plateau Boucher-Absalon à Fond-Saint-Denis 
  • Les Traces des Jésuites au Morne Rouge
  • La Montagne pelée 
  • Circuit Absalon à Fort-de-France
  • Canal de Beauregard à Le Carbet
  • Morne Césaire au départ de Fort-de-France

La forêt sêche

La forêt sèche est concentrée en zone littorale vers le Sud de l’île. Les randonnées le long des côtes sont aussi très agréable. L’ile offre un paysage plus dégagé, ensoleillé mais parfois perturbé par de faibles précipitations.

La singularité du milieu explique la présence de plantes xérophiles. Ces espèces possèdent des caractéristiques qui leur permettent de s’adapter facilement à un environnement sec et défraichis. Les acacia, campèche, poirier-pays, gommier rouge sont les plus résistants. Les plantes grasses comme les cactus, les cierges ou les agaves s’épanouissent à l’abri des vents forts. Les arbres fruitiers comme le raisinier de mer, le cocotier ou le courbaril constituent un centre d’attraction pour les touristes. Les arbres nains, des conifères mesurant 20 centimètres environ, viennent compléter la liste des spécimens de la région. Une fois la saison sèche terminée, leurs feuillages caduques laissent place à la floraison.

Quelques sites pour découvrir ce type de végétation

  • Les Traces de Caps à Sainte- Anne
  • La Presque ile de la Caravelle 

La Mangrove

La mangrove est localisée dans les baies de la côte au vent et se répartie sur 1800 hectares. Cet écosystème possède une végétation qui s’acclimate parfaitement à un environnement salé et participe à l’équilibre de la nature. Elle est essentiellement composée de palétuviers rouges, de mangles noirs ou gris, de mangles médailles. Ces arbres, d’une beauté saisissante, qui évoluent en lisière des côtes constituent un véritable centre d’intérêt. Lors d’excursions en Kayak vous pourrez les découvrir à quelques endroits en Martinique:

  • La Réserve naturelle Presqu’île de la Caravelle (Est de l’ile)
  • La Baie de Génipa situé dans la ville de Ducos
  • La Baie des Anglais présent dans la ville de Sainte-Anne (Sud de l’ile)
  • La mangrove située dans le Cul-sac- marin au Diamant
  • La mangrove localisée près de la ville du Robert