PARTAGER

Conférence « Le Woucikam : La langue des Noirs esclavagés, Son origine » avec l’intervention Jean-Luc DIVIALLE alias DJOLO.
Comprendre la destruction et l’effacement des langues de nos ancêtres pour se les réapproprier.
La langue dite créole -le woucikam-, n’est pas née pendant l’esclavage sur les plantations des colonies françaises. Elle existait bien avant. C’est une langue bantoue. Sa source est attestée au Moyen-Empire de l’Egypte pharaonique, soit entre 2033 et 1786 avant l’ère chrétienne.
Son origine est, en conséquence, plus ancienne que le grec, le latin ou le français. Fait extraordinaire, ce fut, à ses débuts, une langue écrite.
Aussi, cette culture n’est pas uniquement orale, cette langue de la vallée du Nil qui éclaire le mieux la culture des sociétés woucikam. Telle est l’hypothèse la plus innovante jamais soutenue sur la langue dite créole à base lexicale française.

Ce vendredi 17 mai 2019, l’auteur, Sesh Jean-Luc DIVIALLE alias Djolo, Chercheur d’origine guadeloupéenne, viendra partager avec nous les fruits de ses recherches entreprises depuis 2006. Il viendra aussi nous démontrer la grande proximité existant entre le vocabulaire et la grammaire de la langue dite créole et l’égyptien pharaonique. Il nous exposera en quoi cette nouvelle approche de notre langue maternelle ouvre de nouveaux chantiers de recherche et de réflexion sur la société afro-descendante martiniquaise.

Bibliothèque Schoelcher, Fort de France

Le 17 mai 2019

18H30

Gratuit

Source: coconews.com

PARTAGER
Article précédentPawòl pa ni koulè
Article suivantRimounaj-nou