PARTAGER

Le Bélé est une pratique artistique qui émerge en Martinique après l’abolition de l’Esclavage. Il est l’héritage laissé par nos ancêtres qui vivaient aux abords des plantations de canne. 

Origine du Bélé

Ce mouvement musical est né dans la culture des mornes martiniquais vers 1860. L’esclavage venait d’être abolit et la transition entre l’homme esclavage et l’homme libre marque alors un tournant dans l’histoire du peuple. Ces anciens esclaves se faisaient appelées les Nouveaux libres. Ils ressentirent le besoin s’affranchir de toutes influences extérieurs à leur culture pour renouer avec leurs racines. Le Bélé est une des premières manifestations de leur émancipation. Bélé signifie bon moment en français c’est un heureux contraste de musique, de danse et conte. Le bélé évolue sur l’ile et prend différentes formes. On distingue alors le bèlè du Nord Atlantique, le bèlè du Sud, le bélé du Nord Caraibes.

La musique 

La musique du Bélé possède un rythme transandant. Le chanteur (lavwa) entre en scène le premier suivi des choeurs (les répondè) qui donnent la réplique. Les joueurs d’instruments (tamboyé) fournissent ensuite le tempo. Ti-bwatè ” (joueur de ti bwa) donne le rythme principal, suivi par le tambour bèlè. Enfin, les danseurs et danseuses entrent dans une danse frénétique. Une sorte de dialogue s’établie entre les danseurs et le musiciens mettant l’auditoire (lawonn) en émoit. Cette musique invite aux rassemblements et à la cohésion. Famille, chanteurs, danseurs et musiciens peuvent y participer

La Danse

Ce sont les coups de tambours qui impose les pas aux danseurs. Les pas de danse sont accompagné par le rythme du ti-bwa donné par deux baguettes qui percutent la partie arrière du tambour. La seule condition dans cette danse est le respect de la mesure (on dit que le danseur doit être au son), en dehors de cela l’approche de la gestuelle est libre.

Quelques chanteurs de Bélé connus en Martinique

  • Emmanuel Casérus Ti Emile
  • Raoul Grivalliers Ti Raoul, 
  • Edmond Mondésir et son groupe Bèlènou,
  • Bèlè Boumbap de Kali, 
  • Lassao, 
  • Sully Cally
  • Vwa bèl danm
  • Vaïty, 
  • Bèlè Légliz, 
  • Lèspri Danmyé
  • Dédé Saint Prix
  • Eugène mona