PARTAGER
Accolades, embrassades, sourires ce matin au conseil municipal de Kourou sur fond de la chanson “We are the champions”, l’équipe municipale s’offre un moment d’autosatisfaction. Et pour cause. Le budget a été voté à l’équilibre pour la première fois de la mandature de François Ringuet, le maire élu en 2014.
Un retour à la surface grandement facilité par la vente des parts de la Simko qui ont rapporté 16,5 millions d’euros à la collectivité. Une manne à laquelle s’ajoute un excédent de 5 600 000, 00€ qui permet d’effacer les déficits d’investissement et de fonctionnement. L’opposition bien sûr n’approuve pas la manœuvre.

L’opposition municipale va tenter de faire invalider la séance

Mais, aujourd’hui, François Ringuet semble faire fi des critiques de l’opposition et assume ses décisions.
Le conseiller d’opposition, Adelson Magloire voudrait que la fiscalité qui pèse sur les kourouciens soit diminuée dès cette année 2018.
Le maire François Ringuet ne rejette pas l’idée mais attend les décisions du gouvernement quant à la dotation de fonctionnement à venir. 19 membres étaient présents sur la feuille d’émargement avant l’arrêté des comptes administratifs. Ce qui aujourd’hui semble validé celui-ci tout comme le budget.
François Ringuet jubile malgré l’annonce d’un recours que souhaite initier l’opposition . En effet, les élus absents de la séance ne comptent pas en rester là et invoquent le manque de quorum. Le bras de fer devrait se poursuivre devant les tribunaux afin de faire invalider cette séance.