PARTAGER
https://img.bfmtv.com/i/0/0/7c8/5fff7a7aeb1469171461c43dfd46b.png

Les pompiers luttent depuis mercredi après-midi contre deux incendies dans le sud de la France, qui se se sont déclarés dans les départements de l’Aude et de l’Hérault. Ils ne sont pas encore terminés. 

L’incendie fixé dans l’Aude

L’incendie qui a parcouru depuis mercredi quelque 900 hectares de pinèdes et broussailles dans l’Aude, l’un des plus gros de l’été, était “fixé” en début de soirée ont indiqué les pompiers. 

“Le feu a été fixé, nous espérons pouvoir le maîtriser totalement dans le courant de la nuit”, a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP) le colonel Eric Felten, du groupement opérationnel du Service départemental d’incendie et de secours de l’Aude (SDIS).

“Il reste des reprises à gérer, mais pas trop grosses”, a-t-il ajouté, précisant que les forces mobilisés avaient été ramenées à 200, contre plus de 500 au plus fort des flammes, pour veiller pendant la nuit. La baisse des vents attendue demain devrait aider à venir totalement à bout du feu, a-t-il souligné. 
    
Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour déterminer l’origine de l’incendie, qui a pris mercredi vers 16h00 sur la commune de Montirat, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Carcassonne.     Le bilan exact des dégâts reste à établir, mais sera probablement revu à la baisse, a indiqué le colonel Felten. 

L’incendie maîtrisé dans l’Hérault

L’autre incendie, qui a parcouru 250 hectares de pinède dans le département limitrophe de l’Hérault, au nord-ouest de Béziers, a lui été “maîtrisé” jeudi, a indiqué sur notre antenne le lieutenant-colonel Philippe Brun. 

“Le feu est maîtrisé ce jeudi soir, c’est-à-dire que les sapeurs-pompiers sont tout autour du feu. Il n’y a plus de flammes mais des points chauds sont encore présents. Il est hors de question pour nous de dire que le feu est éteint. Nous avons l’intention vu que le vent continue à souffler de laisser un dispositif pour surveiller toute la nuit. La surveillance sera active, ce qui veut dire que les pompiers vont travailler au cas par cas dès lorsqu’ils tomberont sur des points chauds”, a-t-il expliqué. 

La météo évolue par ailleurs “favorablement avec des entrées maritimes et des températures qui devraient baisser dans la nuit”, a ajouté lieutenant-colonel.