PARTAGER
https://www.martinique.franceantilles.fr/images/2020/05/24/554776_1590278290_twp-5980_330x170.JPG

Les cérémonies religieuses ont pu reprendre dès ce samedi selon des modalités fixées par un décret publié au journal officiel et immédiatement entré en vigueur. En Martinique, une douzaine de paroisses ouvrent leurs portes aux fidèles en attendant une reprise progressive jusqu’au week-end de Pentecôte.

Les paroisses célébrant les messes ce dimanche 24 mai

Ajoupa-Bouillon : dimanche 8 h
Saint-Pierre : dimanche matin
Morne-Rouge : dimanche 8 h 30
Schœlcher : dimanche 7 h
Terreville : dimanche 9 h
Terres-Sainville : dimanche 8 h
Balata : dimanche 9h30
Bellevue : dimanche 7 h, 9 h, 11 h (messe tridentine) & 18 h
Trois-Îlets : dimanche 7 h 30 et à 9 h au bourg (pas à l’Anse Mitan)
Rivière-Pilote : dimanche à 8 h et à 9 h 30
Josseaud : dimanche à 10 h
Sainte-Marie : dimanche 7 h et 9 h
Coridon : dimanche 10 h

 Voici les dispositions pratiques retenues dans le diocèse de Martinique en vue de la reprise des célébrations liturgiques publiques et communiquées par le vicaire général.
Préparation des célébrations
Les responsables veilleront à la préparation des célébrations en respectant avec soin les consignes générales. Il sera nécessaire de limiter le nombre de personnes ayant accès aux locaux techniques afin de ne pas risquer des croisements de personnes et des contaminations réciproques. Ces recommandations seront appréciées en fonction de la taille de l’édifice, du nombre de participants, de la concélébration éventuelle et des possibilités techniques propres à chaque lieu.
Un équipement adapté devra être fourni : masque, gel hydroalcoolique, etc.
On veillera à la ventilation des locaux en fonction des possibilités, l’entretien et la désinfection des lieux de célébration (poignées de porte, crédence, etc), le nettoyage systématique de l’orfèvrerie sacrée (patène, calices, ciboires, coupes de communion), et du linge d’autel, à l’utilisation individuelle des micros. Les cierges seront déposés après désinfection des mains et la collecte des troncs sera réalisée avec un rythme adapté.

Aménagement de l’église

Mise en place de la signalétique (marquage au sol, murs) qui informe sur les consignes de placement et les gestes barrière. Prévoir des rappels oraux.
Matérialisation des places à occuper afin d’assurer une distanciation correcte (au moins un mètre entre les personnes) en fonction de la longueur des bancs (à chacun d’adapter selon le contexte). On prévoira un emplacement permettant aux personnes vivant sous un même toit d’occuper ensemble tout ou partie d’un banc ainsi que des emplacements pour les personnes à mobilité réduite.
Une désinfection adaptée de l’église sera réalisée (bancs, chaises, poignées de portes, etc). Elle sera renouvelée dans le cas où plusieurs célébrations se suivent.
Les bénitiers sont vides et désinfectés.
On se dispensera de feuilles de chants. On peut utiliser d’autres techniques de diffusion des paroles et des chants (vidéo projecteur, PDF, QR code…).
Service d’accueil
Rendre le port du masque obligatoire pour tous les participants.
Mettre à disposition du gel hydroalcoolique pour tous ceux qui se présentent.
Répartir les fidèles dans l’édifice aux endroits prescrits et selon les indications.
Prévoir une circulation adaptée (circuit entrée/sortie) dans l’édifice permettant de respecter une juste distanciation et d’éviter les croisements des personnes.
Empêcher les attroupement à l’intérieur et à l’extérieur de l’église.

Célébration de la messe

Le respect des normes sanitaires impose l’adaptation de certains gestes, les ministres veilleront à préserver la noble simplicité des rites comme la nature propre des gestes qui manifestent le salut de Dieu (communion eucharistique, onctions, imposition des mains…).
Dans la mesure du possible, plusieurs messes seront proposée aux fidèles, y compris en reportant les messes en semaine, avec les PCE ou en quartier
La durée des messes sera limitée.
Les processions d’entrée et de sortie seront réduites à leur strict minimum. Il n’y aura pas de procession des dons.
Le port du masque pour les célébrants sera adapté selon les moments de la célébration (concélébration, rite de communion, prédication) en fonction de la proximité avec l’assemblée.
Les coupes et ciboires contenant les hosties seront recouvertes d’une pale ou d’un corporal durant toute la prière eucharistique, sauf la patène avec l’hostie du ministre qui préside, selon les normes liturgiques.

Distribution de la communion

Les Ministres de la communion porteront un masque et se désinfecteront les mains comme d’habitude avant de recevoir la coupe de communion. Ils veilleront à déposer l’hostie respectueusement dans la main tendue de la personne qui la reçoit (sans toucher la main de cette dernière).
Le mouvement de communion devra se réaliser en conservant une distance suffisante lors de la procession des fidèles (1,50 m). Le retrait du masque par le fidèle se fera au dernier moment, c’est-à-dire devant le ministre. La communion sera reçue main étendue bien à plat, en respectant une distance suffisante avec le ministre. On optera pour l’un des trois dispositifs suivants :
• procession de communion habituelle, mais en respectant les distances suffisantes ;
• alignement des fidèles devant la table de communion ou au pied des marches du chœur ;
• déplacement des ministres vers les fidèles (on aura demandé au préalable à ceux qui souhaitent communier de rester debout).