PARTAGER
https://lh3.googleusercontent.com/proxy/lKMLwE5hyyizuldaTKBUX-W2sH1xEVeKqSw-oG3JhO2YyDWTe3LFvY_yA5IwuxPmGszFIfJj-YvmAExkirvGLpmTW1qt-iuE7TsFPRmMbmtSUSAiX1yVabvd01rYFCyussNkZ8hCulN7JyXQyB0KfKiK8G-I_9CDsTIq29fho6SQv8PRJCm8CtiEUvO9NeAPXVE59iURR8KtdLGvOyf29oSjsJLZbsVsuwhj=-w150-h150-c

La gestion des fonds européens en Martinique semblent s’être améliorée entre 2017 et 2018. C’est en tout cas ce qui ressort de la réunion du comité de suivi interfonds.

Par Karl Lorand et Cédric Catan

Date heure

RCI | le 06/12/2018 – 06:25

Il ne devrait pas y avoir de dégagement d’office cette année. Cette mesure consiste en l’annulation par la Commission européenne des crédits non utilisés au plus tard au 31 décembre de la deuxième année suivant chaque année de programmation.

C’est le message qui ressort du comité de suivi interfonds de la Martinique pour les fonds européens qui s’est déroulé à l’hôtel de la CTM à Plateau Roy (de lundi à mercredi).

Une rencontre qui réunit les membres de la Commission Européenne, du  ministère des outremers, de l’Etat et de la CTM. Si l’année dernière, il y avait des inquiétudes concernant la programmation et la consommation des fonds, cette année, le constat est tout autre. Concernant les différents dispositifs, un effort particulier a été fait dans l’instruction des dossiers, dans leur programmation et dans leur mise en paiement.

Pour le FEDER/FSE qui est le plus important, par exemple, le taux de programmation fin novembre était de 52%. Pour le FEADER, il s’établissait à 45% et concernant le FSE Etat, il était de 67%. Pour rappel l’enveloppe globale allouée à la Martinique pour la période 2014-2020 est de 800 millions d’euros.

Pierre Dirlewanger, Administrateur à la direction générale de la politique régionale et urbaine à la commission européenne

Source: Google news