PARTAGER

Exposition à voir à la médiathèque de Rivière-Salée.
Du 19 novembre au 18 décembre 2019.

La médiathèque de la Ville de Rivière-Salée accueille l’exposition itinérante «Caribbean Ties» du 19 novembre au 18 décembre 2019.
Cette exposition nous invite pendant 1h30 à explorer le rôle que les premiers occupants de la Caraïbe ont joué dans l’histoire mondiale et continuent de jouer aujourd’hui, selon une approche déclinée en quatre thématiques :
– Le paysage multiculturel /Voyage,
– Les migrations et échanges
– Changer les régimes alimentaires et les croyances
– L’avenir du passé.
Les visiteurs pourront explorer et se connecter à travers le patrimoine culturel des Caraïbes.

Selon des recherches scientifiques, plus de 20 % des premiers occupants de la Caraïbe ne sont pas nés dans l’île où ils ont été enterrés. Tout comme aujourd’hui, la migration a toujours occupé une place importante dans la vie caribéenne.

Il y a beaucoup de mots amérindiens que nous utilisons encore aujourd’hui.
Pensez à des mots de langue arawak comme ouragan, canoë, barbecue et hamac, ou à des mots de langue caraïbe comme papaye et morrocoy/molokoy.

La colonisation des Amériques, bien que souvent négligée, fût l’un des épisodes les plus transformateurs de l’histoire du monde. La Caraïbe furent un port d’entrée vers un monde de richesses qui permit la construction du plus grand empire colonial du XVIème siècle. Les peuples amérindiens de la Caraïbe furent les premiers à subir l’impact des invasions espagnoles.

C’est également dans la Caraïbe que se développèrent les premières dynamiques interculturelles entre les peuples amérindiens, africains et européens. Dans les Grandes Antilles, les Espagnols expérimentèrent et développèrent des stratégies de conquête, qui par la suite deviendront essentielles au contrôle progressif du continent américain. Bien que les peuples amérindiens aient été au centre des premières vagues de contact, ils devinrent en substance invisibles dans les récits coloniaux.

Ces récits et leur imagerie s’axèrent de plus en plus sur les conflits entre les pouvoirs coloniaux, sur le début de l’économie de plantations et sur le développement de l’engrenage de l’esclavage africain qui en résulta. La mise à l’écart des peuples amérindiens de la Caraïbe (surtout comparés aux « grandes » civilisations Mayas, Incas et Aztèques), ainsi que la forte division existante entre archéologie précoloniale, archéologie coloniale et histoire ont laissé dans l’ombre l’importance capitale du rôle et de l’impact des premiers habitants de cette région sur le processus de colonisation. De toute évidence, cela a aussi conduit à un sentiment de relative indifférence de la société caribéenne contemporaine à l’égard de son patrimoine culturel amérindien.

L’article Caribbean Ties – Liens caribéens. « Peuples connectés, hier et aujourd’hui » Exposition à la médiathèque. est apparu en premier sur Mairie de Rivière-Salée.