PARTAGER

Une collégienne de 12 ans a été enlevée par un automobiliste, mardi vers 18 h alors qu’elle rentrait à son domicile de Sainte-Anne-sur-Vilaine (35). Elle a été relâchée deux heures plus tard. Un suspect a été interpellé ce mercredi par les gendarmes.

Scolarisée à Bain-de-Bretagne (35) à 25 km de chez elle, l’adolescente effectue le trajet en car jusqu’à l’arrêt de Sainte-Anne, d’où elle se rend à pied jusqu’au hameau où elle habite, à 800 m de là. Habituellement, elle fait le chemin avec un camarade de classe. Mais ce soir-là, il était empêché. Alors qu’elle marchait sur le bord de la route communale, une voiture survient et se met à la suivre à petite vitesse. Inquiète, elle saisit son portable et appelle son père qui travaille à 50 km de là. Ce dernier a juste le temps d’entendre la voix paniquée de sa fille puis celle d’un homme qui ordonne : « Coupe ce téléphone tout de suite ». Puis le silence.

Immédiatement, il alerte les gendarmes et son épouse qui appelle aussitôt voisins et amis à la rescousse. L’appel est tout de suite relayé, une centaine d’habitants du village (soit 10 % de la population) se mobilisent en quelques minutes et lancent des patrouilles à la recherche d’une voiture suspecte, une VW bleue conduite par un homme dégarni. Les voitures sillonnent les routes, les 4X4 et les tracteurs agricoles explorent les chemins, les champs et les bois.

La victime en état de choc



Malgré la bonne nouvelle du retour de la petite victime saine et sauve – quoiqu’en état de choc – des équipes de recherche auraient continué à battre la campagne en soirée pour mettre la main sur l’agresseur. « Je pense qu’il aurait passé un mauvais moment s’ils l’avaient trouvé avant les gendarmes », commente une Saintanaise

Source: GOOGLE News