PARTAGER

Le Rhum de la Martinique est un héritage, il est étroitement lié à la mémoire des ancêtres et à la mer. Le Rhum était le seul breuvage qui pouvait réchauffer les marins suffisamment durant leurs voyages. On lui prêtait même des vertus médicinales 

L’histoire du Rhum débute au début du 17 eme. Le Jus de canne à sucre est extrait dans les habitations sucrières avec des équipements bien rudimentaires, jusqu’à l’arrivée de Père Labat, un missionnaire français dominicais. Il met en place dans sa demeure établis à Sainte Marie, un système permettant de distiller l’alcool: “l’alambic du Père Labat” va révolutionner l’activité sucrière en Martinique. Plusieurs distilleries voient le jour.

Il y a trois types de Rhum en Martinique, qui se différencie selon leur procédé de fabrication :

Le jus ou vesou obtenu à l’issu du broyage de la canne à sucre fournis du rhum agricole, Il s’agit du fabuleux rhum z’habitant. Quelques références de Rhum agricoles en Martinique: Rhum Clément, Rhum Dilon, HSE (Habitation Saint Etienne), Rhum Saint James pour ne citer qu’eux.

A partir de la mélasse (1), les distilleries obtiennent le rhum industriel également appelé rhum de sucrerie ou rhum traditionnel. Il est fabriqué par un grand nombre de distilleries sur l’île.

par fermentation en présence de vinasse le Rhum Grand Arôme une production unique en Martinique. Breuvage ambré, fort et très épicé, utilisé en pâtisserie ou pour bonifier d’autres rhums. Vous retrouverez ce type de rhum dans les usines du Galion à Trinité

En Martinique, Le rhum se consomme pur, mais aussi en cocktail Il est aussi utilisé dans l’élaboration de diverses recettes de cuisine que nous ne tarderons pas de vous faire découvrir.

Pour découvrir la saveurs caractérisées des Rhums de la Martinique, Retrouvez sur Martinique.fr les coordonnées des musées et distilleries de la Martinique

(1)résidu de sucrerie après concentration du jus par chauffage et éliminations des impuretés