PARTAGER

Sur le gouvernement inclusif dont parle l’entourage du président, Mirlande Manigat a fait remarquer qu’on n’a pas encore fait appel à son parti. « Peut-être que les gens estiment que nous n’avons pas grand-chose à offrir alors que nous en avons. C’est une erreur de négliger le RDNP », a-t-elle insisté. Interrogée pour savoir si elle serait prête à intégrer le nouveau gouvernement, Mirlande Manigat a souligné qu’elle était disponible et disposée. « D’abord faut-il qu’on fasse appel à moi. De plus, il faut que ce qu’on me propose corresponde à mes compétences. Le gouvernement inclusif suppose que la personne choisie pour occuper un portefeuille a les compétences nécessaires», a-t-elle expliqué.

Jean Daniel Senat Source Le Nouvelliste

Source: Google news