PARTAGER

La ville de Docos est située au centre de la Martinique, à proximité des grandes agglomérations, Fort de France et Lamentin. Il fait bon vivre à Ducos, calme et tranquilité y règnent. On la surnomme ville dortoir en référence à ces nombreuses résidences 

Superficie 37,69km2
Densité 17 209 hab
Gentilé Ducosais / Ducosaises
Maire actuel Charles-André Mencé
Principaux lieux touristiques La baie de Génipa, Champigny Pays Noyé, La mangrove, L’îlet, L’église de 1836, Les Ruines du Château Aubéry, La tombe de Joséphine des Vergers de Sannois (1816-1847), Le barrage de La Manzo, Eglise Notre-Dame de la Nativité (1901), architecte Pierre-Henri Picq

Ducos est une banlieue résidentielle exposée face à l’océan. La ville se situe à l’ouest de la Martinique, au centre de l’Île et offre une magnifique vue sur la baie de Fort de France. De part sa position géographie elle bénéfice du développement de la ville économique du Lamentin. En effet, dans les années 90 une politique d’urbanisation transforme peu à peu Ducos en une une ville dynamique. Des commerces, un lycée, des espaces sportifs, un grand nombre de logements et le centre pénitencier de Martinique sont aménagés dans cette zone. La ville de Ducos est aussi une commune du parc régional de Martinique. Sa zone marécageuse qui se dessine à l’ouest abrite un véritable trésor à découvrir lors de vos randonnées en kayak.

Un peu d’histoire

En 1954, la ville de Ducos porte le nom de Théodore Ducos, un ministre de la marine de Napoléon III qui a longtemps oeuvré pour la Martinique. La localité a longtemps été nommée Trou-au-chat pour des raisons qui restent assez controversés. Selon l’écrivain Jean Renard le quartier tire son nom de ces premiers habitants. En effet, l’histoire raconte qu’un certain Monsieur LE CHAT d’origine française s’est installé dans cette localité au début de la colonisation, précisément à Pays-Noyé. Les environs étant particulièrement accidenté, le amis de Monsieur LE CHAT devaient descendre une pente pour lui rendre visite. Les uns s’écriaient : ” Allons voir LE CHAT dans son trou “, d’autres disaient : ” Allons voir le trou de LE CHAT » C’est ainsi que le quartier fut baptisé ” Trou au Chat “

La ville évolue discrètement jusqu’en 1925 où un événement majeur vient la troubler. L’assassinat de Charles Zizine et Louis des Etages, deux conseillers généraux socialistes, est sans doute l’un des faits les plus marquants de l’histoire de Ducos.

Fête partronale de Ducos: du 1er au 8 septembre

Traditions à Ducos: 

  • Les Combats de coqs
  • Les Combats de Mangouste et Serpent

 

La ville de Ducos est proche des villes du Lamentin, Saint Esprit et de Rivière Salée